Livre

Emilio Trad
par Françoise Monnin,

2008, Editions Snoeck, Belgique

" J'ai eu la chance de faire, dans les années soixante-dix en Argentine, les beaux-arts comme on les faisait en France dans les années cinquante. On allait dessiner à la morgue de l'école de médecine. C'était une formation extraordinaire ". La ligne de Trad est donc ferme, affûtée dans la grande tradition de celle des maîtres de la Renaissance. Les contours définis sont extrêmement précis. Dessinateur, en un temps marqué par les expérimentations modernes d'une succession d'artistes dits d'avant-garde, ayant rejeté absolument l'apprentissage historique, jugé réactionnaire depuis l'invention de la photographie, Trad fait parti des marginaux qui savent encore incarner aisément, en quelques traits, un lieu, une figure ou un portrait.

www.snoeckpublishers.be